ZOOM sur la psychomotricité et l’enfant

Je vous propose aujourd’hui de découvrir une profession dont nous avons tous entendu parler : la psychomotricité ! Toutefois, je suis certain qu’il vous serait difficile de l’expliquer si je vous demandais de quoi il s’agissait précisément… Je suis donc parti à la rencontre de Brenda et Océane, 2 psychomotriciennes fraichement installées à Lyon dans le quartier St Anne. Elles nous racontent leur métier et nous éclairent sur les bienfaits de la psychomotricité.

 

Image3 Océane et Brenda, qui êtes-vous ?

Diplômées toutes deux en 2014 de l’Institut de Formation des Psychomotriciens de Loos dans le département du Nord, nous avons suivi des chemins différents à la sortie de l’école avant de nous retrouver autour d’un projet commun, la création de notre cabinet de psychomotricité fin 2016.

Océane, originaire de Lyon, a travaillé en maison de retraite et en Service d’Éducation Spéciale et de Soins d’Aide à Domicile (SESSAD accompagnant des enfants déficients intellectuels), en Alsace.

Elle a parallèlement effectué les formations : Montessori adaptée aux personnes âgées, Musicare (musicothérapie), Stimulation basale et ABA (Analyse appliquée du comportement).

Brenda, originaire de Haute-Savoie, a exercé son métier au sein d’une Équipe Spécialisée Alzheimer (ESA) et d’un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) en maison de retraite (EHPAD), en Savoie.

Lors d’une formation sur les réflexes primitifs du nouveau-né en Suisse, elle découvre les potentiels d’actions relatifs à l’intégration de ces réflexes, principalement chez l’enfant.

Image3 En quelques mots, la Psychomotricité c’est quoi ?

Le psychomotricien est un professionnel paramédical à l’écoute du développement global du patient. Son objectif ? Que votre enfant soit à l’aise dans son corps. La Psychomotricité, c’est donc trouver un équilibre corporel et psychique à partir d’expériences sensorielles, motrices, émotionnelles, cognitives et relationnelles. Les prises en charges psychomotrices se basent essentiellement sur le plaisir du jeu et le fait de bouger son corps.

Image3 Faut-il nécessairement que mon enfant ait une difficulté pour rencontrer un psychomotricien ?

La psychomotricité n’est pas qu’une mesure thérapeutique. Elle est proposée à titre préventif dans certaines crèches, jardins d’enfants et écoles.Visant à stimuler le développement et les compétences des enfants, les activités psychomotrices permettent également de dépister suffisamment tôt d’éventuelles difficultés ou retards qui nécessiteraient une prise en charge.

Image3 A partir de quel âge, les parents d’un bébé peuvent vous contacter et sur quels types de troubles ?


Pour un enfant de la naissance à 3 ans
, il serait conseillé de consulter un psychomotricien si :

  • vous notez un retard dans le développement psychomoteur : acquisitions motrices tardives (4 pattes, position assise, marche), difficultés dans les coordinations (prise d’objet, maladresse, se cogne, trébuche)
  • le tonus de votre bébé est inadapté : hypertonie (impossibilité de relâchement) ou hypotonie (bébé «mou»)
  • votre enfant investit peu l’expression corporelle : pauvreté de la communication verbale et non verbale (sourire, regard), schéma corporel (connaissance de son corps) difficilement intégré, vécu corporel négatif suite à un événement (hospitalisation, blessure).

 



Pour un enfant de 3 à 6 ans, le psychomotricien interviendra pour des difficultés :

  • de latéralité (côté préférentiel droit ou gauche), lorsque cela ne se fait pas spontanément et contrarie l’enfant
  • dans le repérage spatio-temporel : difficultés à se repérer dans l’espace, confond les jours…
  • de graphisme : dessin et/ou écriture peu investis, posture et tenue de crayon inadaptées
  • dans son comportement : inhibition, agitation, opposition…
  • liées à un manque de confiance, un manque d’estime de soi

 


A partir de 6 ans, les difficultés observées en libéral sont bien souvent liées à un trouble des apprentissages scolaires.En plus des troubles cités précédents qui peuvent persister, vous pouvez remarquer que :

  • l’apprentissage de l’écriture est difficile : espaces non respectés, taille de l’écriture peu adaptée, écriture non lisible, dessin peu développé
  • l’organisation peut être inadéquate : le cartable, les devoirs, mais aussi le rangement de la chambre

 

Image3 Quel est le déroulé type d’une consultation  ?

Le psychomotricien effectue dans un premier temps un bilan psychomoteur permettant de faire un «état des lieu» de la psychomotricité de votre enfant. Il vous transmettra ensuite un compte rendu écrit détaillé dans lequel apparaîtront les résultats des différents tests ainsi que les axes de travail et les modalités de prise en charge. Si la prise en charge s’avère nécessaire (retard ou troubles psychomoteurs), elle sera le plus souvent hebdomadaire. Les séances, individuelles ou groupales, se font le plus souvent sans la présence des parents. Il est impossible de donner dès le départ un nombre de séances fixe car chaque enfant évolue à son rythme. Néanmoins, nous proposons régulièrement des mises au points afin de réajuster le suivi. Les séances sont adaptées à l’enfant, en fonction de sa problématique et de ses motivations. Parmi les médiations que nous proposons, en voici quelques exemples : le jeu symbolique, les parcours moteurs, la création artistique, la relaxation…

Image3 Les séances sont-elles remboursées par la Sécurité Sociale ? Quelles sont les aides financières possibles ?

Les séances de psychomotricité ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Nous fonctionnons malgré tout sous prescription médicale. Une demande de prise en charge exceptionnelle auprès de l’assurance maladie  peut toutefois être effectuée dans certains cas et de plus en plus de mutuelles remboursent les séances de psychomotricité. Dans des situations plus complexes, la reconnaissance d’un handicap par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) peuvent donner lieu à un financement des séances.

Image3 Où et comment vous rencontrer ?

Notre cabinet est situé au 14 rue Gabillot dans le 3ème arrondissement de Lyon. Il s’agit d’un local où se regroupe d’autres professionnels de santé : orthoptistes, psychologue, ostéopathe, orthophoniste et micro-kinésithérapeute.

Nous nous rendons disponibles :

 

Image3 Pour finir, qu’est-ce qui vous passionne dans l’univers de la petite enfance ? Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Ce qui nous passionne dans l’univers de la petite enfance, c’est le fait de pouvoir donner un coup de pouce et aider un enfant, et plus généralement son entourage. Avec notre regard de professionnelles, nous venons donner des appuis corporels, psychiques, émotionnels à des enfants afin de leur permettre de se développer le mieux possible. Les petits sont toujours pleins de surprises, en soif d’apprentissage et de découvertes. Les prises en charge en psychomotricité sont toujours nouvelles et enrichissantes, autant pour nos petits patients que pour nous-mêmes !

Une anecdote qui me vient en tête, c’est le jour où nous avons assisté au premier pas d’une petite fille de 24 mois, atteinte de trisomie 21, sous les yeux ébahis d’une maman très fière de sa fille… Quel plus beau cadeau ?

Image3 Merci pour cet échange et à bientôt !

Par |2018-09-28T11:59:38+00:0027 mars 2017|Education alternative, Santé et prévention|