Le doudou : OUI ou NON ?

Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps mais c’est bien un « OUI » qu’il faut répondre à la question de savoir si un doudou est utile ou non pour son enfant…

Plus qu’un objet tout mignon et à la mode, le doudou remplit une fonction essentielle pour l’enfant dès son plus jeune âge. En effet, de nombreux professionnels le confirment : le doudou est un objet transitionnel qui « permet à l’enfant de faire le pont entre sa relation primitive au sein maternel et le monde extérieur »  dixit Winnicott (Pédopsychiatre et Psychanalyste anglais – 20ème siècle).

Pour revenir à la définition du terme objet transitionnel, j’ai ouvert mon dictionnaire qui me dit qu’il s’agit d’un objet (tissus, peluche…) fortement investi par le jeune enfant et lui assurant la transition entre la 1ère relation orale à la mère et la relation d’objet.  Il s’agit donc d’un outil permettant à l’enfant de préparer sereinement sa séparation avec ses parents. Oui mais pourquoi ?

Revenons-en aux origines … Quand l’enfant nait, il existe une dépendance absolue avec sa maman qui répond presque instantanément à tous ses besoins. En psychologie, on parle également du stade de l’ILLUSION. Illusion de ne former qu’une seule et même personne : mère/enfant. Le nourrisson n’aurait donc pas tout de suite conscience des limites que forment son petit corps.  À partir du 4ème mois environ, cela change lentement ! On passe alors du phénomène d’illusion à celui de désillusion progressive … Le nourrisson commence à sentir pleinement lui, il comprend que certains de ses mouvements provoquent des actions. Il peut ainsi attraper des petits objets avec ses mains et les apporter jusqu’à sa bouche. Vers le 8ème mois, arrive un autre phénomène « l’angoisse de séparation » et c’est à ce moment là qu’entre en jeu le fameux doudou…  Le bébé prend conscience que sa maman (ou son papa dans certaines situations) et lui peuvent être séparés. Cela produit chez lui une puissante émotion alors qu’il n’est pas encore capable de la gérer (c.f – les neurosciences et le développement du cerveau de l’enfant dans l’accompagnement de ses émotions). Le doudou est un refuge pour sa sécurité affective, un intermédiaire constant entre l’environnement extérieur et son intimité. Il va donner une force suffisante à l’enfant pour affronter le monde qui l’entoure et ses instants de solitude liés à l’angoisse de la séparation. Il est important de rappeler que certains enfants ne choisissent pas toujours un objet mais une partie de leur corps  comme le pouce ou les cheveux ou encore un rituel pour affronter leurs craintes… APARTÉ – Un autre objet (imaginé par Maria Montessori) qui peut également aider l’enfant dans ces périodes de séparation est la permanence de l’objet ou le jeu du « coucou caché » – FIN DE L’APARTÉ. Avec tout ça, nous comprenons bien l’importance du doudou dans la construction de l’individu.

 

Les 3 bénéfices du doudou à retenir sont les suivants : 

  • Rassurer et sécuriser bébé lorsque ses parents sont absents

  • Offrir à bébé un espace intermédiaire pour créer, penser et imaginer

  • Accompagner bébé à se construire individuellement

 

juste inséparables

Doudous Juste Inséparables fabriqués en France

Maintenant que nous avons répondu à la question du « pourquoi un doudou ? », je vais vous apporter des éclairages sur l’utilisation du doudou… Je vais probablement en décevoir certains mais ce ne sont pas les adultes (parents, grands-parents, parrains, marraines etc…) qui choisissent le doudou. C’est bien l’enfant et lui seul,  qui détermine l’objet qu’il souhaitera investir comme doudou. Et il n’y a pas de limites dans l’imaginaire de l’enfant… Cela peut-être une peluche ou un tee-shirt de papa ! Par ailleurs, il n’y a pas d’âge pour le choix du doudou. C’est l’enfant qui déterminera en toute autonomie quel objet lui rappelle un petit bout de sa maman, son papa ou de son cocon en général. Vous me direz, « les adultes ne choisissent pas mais peuvent influencer en présentant toujours les mêmes objets au nourrisson… » Oui c’est un peu vrai, mais le choix définitif appartiendra toujours à l’enfant et il arrive souvent que les bébés choisissent un objet transitionnel farfelu comme une brosse avec les cheveux de maman !  Ce qu’il faut retenir pour se rassurer, c’est la manière dont l’enfant va investir l’objet qui est importante.

Un autre sujet important avec le doudou : l’hygiène ! Beaucoup de parents se plaignent de l’apparence négligée et/ou de l’odeur du doudou de leur enfant … Il est vrai que ce n’est pas toujours très agréable ni hygiénique mais il faut considérer l’objet tel qu’il est. L’odeur a son importance et il convient, dans la mesure du possible, de la conserver. Elle fait partie des propriétés du doudou qui donnent cette force à l’enfant de se sentir en sécurité.  Si vous souhaitez laver le doudou à l’odeur pestilentielle, mon conseil est d’impliquer l’enfant dans votre action en lui expliquant d’abord l’objectif et ensuite en lui proposant d’être pleinement acteur du lavage. Vous aurez ainsi la garantie de ne pas trahir votre enfant pour qui son doudou a une valeur sentimentale inestimable !

Enfin, il est souvent question de l’âge pour arrêter le doudou. Sachez qu’il n’en existe pas ! Encore une fois, c’est l’enfant qui décidera à quel moment opportun il juge nécessaire de s’en passer. Il y a encore des adultes qui ont des doudous … Le détachement se fera de manière progressive. Il est observé que vers 3 ans, l’enfant s’en sert de moins en moins. L’enfant l’oublie fréquemment dans le salon, l’utilise uniquement pour dormir ou lors de ses moments de grosse fatigue … Vers 3 ans, on dit aussi que l’enfant devient de plus en plus « secure » intérieurement et qu’il se sent capable de se tourner vers les autres (camarades, amis…) pour trouver le réconfort dont il a besoin. Attention, il n’y a pour autant pas de règle stricte :  tous les enfants sont différents et ce sont leur vécu, personnalité et sensibilité qui peuvent expliquer en partie leur comportement.

Pour terminer, je voudrais insister sur le fait qu’il n’existe pas une loi universelle sur l’usage de l’objet transitionnel chez l’enfant en bas âge. Vous seul, en tant que parent, aurez la faculté à accompagner votre enfant dans son cheminement personnel pour l’aider à faire face à ses angoisses de séparation. En aucun cas, le doudou  ne doit donc se substituer au réconfort du parent.

 

♥ NOTRE COUP DE COEUR DE DOUDOU  ♥

Juste InséparablesNous les avions rencontré sur l’espace innovation de la dernière foire de Lyon et nous avions flashé sur leurs produits : des doudous en coton fabriqués en France ! En échangeant avec les créatrices Véronique et Valentine, nous avons rapidement compris que nous partagions les mêmes valeurs : mise en avant d’un savoir-faire local, utilisation de matières 100% naturelles, créativité au service de l’enfant et des parents, redistribution d’une partie des gains à une association de soutien à la parentalité … Bref, notre coup de coeur 2018 !

Juste Inséparables est une entreprise Lyonnaise qui confectionne avec passion des doudous plats porteurs de super pouvoirs brodés sur 3 petites étiquettes au choix. Vous pouvez personnaliser le doudou en fonction de pouvoirs bienveillants (humour, générosité, audace, tolérance…) qui vous plaisent le plus et découvrir à quel animal ils vous conduisent (ours, lapin …).

juste inséparables

Le look des doudous, laissant penser aux feuilles d’origami,  est magnifique ! Épuré et contrasté mettant en avant un visage brodé en noir sur fond crème, il s’adapte parfaitement aux besoins de bébé. Les matières sont ultra-douces et naturelles : cotons lisses, velours côtelés ou duveteux, pilous pilous tendres et moelleux… Quoi de mieux ?

Enfin côté pratique, un service de SOS doudou vous permet de bénéficier d’un renouvellement en cas de perte avec un stock de secours s’il ne fait plus partie des collections en vente sur le site…

 

Crédit photo : Nathalie Roux Photographe pour Juste Inséparables.

Par |2018-10-01T12:08:38+00:0028 septembre 2018|Les P'tits Sages|