#LA-PAROLE-A : Le défi des couches lavables !

Dans notre nouvel article #LA-PAROLE-A, nous vous proposons de découvrir l’univers des couches lavables. Un sujet qui nous tient à coeur évidemment… Nous avons rencontré dernièrement, Julia Dombradi de chez Éclaircie Conseil. Experte des changes lavables, elle accompagne les structures d’accueil de jeunes enfants dans la mise en place de leur projet d’écologie et santé des enfants. Nous sommes heureux de lui laisser la parole afin de vous donner quelques clés de compréhension pour mieux appréhender ce sujets avec vos enfants (ou ceux que vous accompagnez) … Bonne lecture !  Nous vous proposons également de répondre à notre enquête car nous aimerions vous proposer des rendez-vous (ateliers, réunions d’informations) sur ce thème : cliquez-ici pour participer au sondage.

Nelly & Julien

 

Passer aux couches lavables : mais pourquoi, et comment… ?

Aujourd’hui ce n’est ni un secret, ni une question : nos modes de vie, les produits et les objets que nous utilisons, ont un impact sur notre environnement et sur notre santé. Ainsi, nous sommes de plus en plus nombreux à mettre en place des petits et de grands changements dans notre quotidien et à modifier nos habitudes. Cela n’est pas toujours évident, ni facile à opérer.

Qu’en est-il pour les couches culottes, que nos bébés portent 24 heures sur 24, pendant au moins 2,5 ans (1)  ? Nous savons par expérience, combien il peut être difficile de tout organiser et gérer, lorsque l’enfant arrive dans le foyer. La question du choix de couches n’est pas souvent celle qu’on souhaite y rajouter.

Dans cet article, nous souhaitons vous apporter un éclairage, donner quelques éléments et pistes de réflexion, pour que – même si vous n’y mettez pas aujourd’hui – vous pourriez disposer des informations pertinentes et faire votre choix éclairé plus tard.

 

👉 Le constat

Un bébé a besoin environ de 5000 couches jetables (= 1 tonne de déchets) contre 20 couches lavables, pour 2,5 ans d’utilisation. La couche jetable nécessite 1 tasse de pétrole pour sa fabrication.

 

Qu’est-ce qui nous chagrine avec les couches jetables ?

  • Leur composition, leur fabrication et leur distribution : Les fabricants des couches jetables manquent de transparence concernant les composants des couches jetables. Nous sommes informés principalement par le biais des associations de défense des consommateurs (2)… On sait que la couche jetable est issue des matières premières non-renouvelables (produits pétrochimiques) et contient des additifs (super-absorbant, parfums de synthèse, chlore, perturbateurs endocriniens). Sa fabrication (transport, transformation et fabrication industrielle à grande échelle) et sa distribution (transport) implique des impacts environnementaux, qu’on a tendance à oublier ou minimiser. Les couches lavables sont fabriquées avec des matières certifiées sans résidus toxiques (bio ou oeko-tex).

  • Leur utilisation effective sur l’enfant : représente environ 3 heures pour une couche jetable (alors qu’une couche lavable peut être réutilisée plus de 200 fois), en contact direct avec la peau délicate de nos enfants.

  • A leur fin de vie : La couche jetable est disposée dans la poubelle d’ordures ménagères (« poubelle grise »), sera à nouveau transportée, puis incinérée ou enfouie (3), avec les impacts environnementaux qu’on connaît : pollution de l’air et du sol. Lavable, elle peut être réutilisée pour un autre enfant, revendue, ou au pire, recyclée.

 

🆘 Bilan global

Malgré l’eau et l’électricité qu’on utilise pour l’entretien des couches lavables, leur impact environnemental global est moindre (jusqu’à -40%) que celui des couches jetables (4).

 

La couche lavable, est-ce une alternative viable à la maison ?

Revenons sur un préjugé récurrent  : Les couches lavables se lavent en machine, avec le reste du linge, et non à la main.

  • Choix des modèles :  LA couche adaptée à toutes les morphologies et à tous les usages n’existe pas (comme pour les couches jetables). La plupart des familles utilisent plusieurs modèles, qu’ils ont choisis après en avoir testés (cf. Sites et organismes ressources en fin de l’article). Ce test permet de mettre en place et de valider l’organisation à la maison, et de choisir le ou les modèles qui conviennent. De plus, vous êtes accompagné et conseillé par des spécialistes, en cas de questions, ou doutes.

 

  • Mon stock de couches lavables : En cas d’utilisation quotidienne et en faisant une lessive familiale tous les deux jours, un lot de 20 couches est conseillé. Si vous utilisez les couches lavables uniquement les nuits et les weekends, 10 couches suffiront. Dans ce lot, vous aurez peut-être des couches spécifiques pour la sieste et le nuit (et des bébés qui font des gros pipis), des couches « tout en deux » dont vous pouvez séparer la culotte et l’insert, ou des modèles « tout en un », ou les deux parties sont fixées ensemble. A chaque système son avantage et son inconvénient.

 

  • Le stockage des couches sales : En attendant le lavage, les couches sont stockées à sec. Vous pouvez utiliser une petite poubelle ou un sac étanche, avec un filet de lavage.

 

  • Le voile (ou feuille) de protection : Il peut être utilisé à chaque change pour retenir et éliminer les selles plus facilement. Le voile est en cellulose biodégradable sans chlore ni parfum. Il est lavable quelques fois (si pipi), ou est jeté dans la poubelle grise (ou peut être composté en toilettes sèches, mais jamais jeté dans les toilettes). Dans l’idéal, les selles sont éliminées dans les toilettes.

 

  • Le lavage : L’entretien à domicile des couches se passe en machine, à 40°C, le séchage en sèche-linge en mode doux ou à l’air libre (24 heures maximum, en fonction des tissus). Il convient néanmoins de bien vérifier auprès du fabricant des conditions d’entretien. Également, vérifiez si votre lessive ne contient pas des azurants optiques et des agents glycérinés, qui engraissent les couches, bloquent leur capacité d’absorption et imposent un décrassage (nettoyage des fibres en profondeur) des couches.

 

  • Coûts : En cas de location prévoir entre 40 et 50 € pour un mois, pour un lot de 20 couches. Des abonnements sans engagement de durée, complets (avec tout ce qu’il faut pour le change, incluant la possibilité de changer des modèles et des tailles, et l’accompagnement personnalisé) sont entre 40 et 65 € par mois. L’investissement de base uniquement sur les couches lavables va dépendre du modèle(s) choisi(s), et si vous achetez en neuf ou d’occasion, et peuvent varier entre 300 et 550 €.

 

  • Déplacements, chez la nounou, ou à la crèche : Posez-leur la question, car il y a plusieurs nounous et des crèches qui acceptent les couches lavables. Choisissez des modèles pratiques à utiliser (« tout en un » ou « tout en deux »), discutez avec les professionnels d’un mode d’organisation qui convient à tout le monde (ex. utilisation des sacs étanches pour le transport, couches adaptées, bien entretenues, prêtes à utilisation).

 

Au final, est-ce que l’utilisation des couches lavables me demandera plus de travail à la maison ?

Difficile de répondre, car cela va dépendre de l’utilisation (temps complet en couches lavables ou mixte avec les couches jetables), ainsi que de l’organisation mise en place. Il s’agit, certes, d’une nouvelle tâche, mais qui peut en remplacer d’autres (ex. gestion des poubelles et des courses), ou impliquer les autres membres de la famille.

Ce qu’on sait d’expérience : au bout de quelques semaines, le changement deviendra votre nouvelle routine, vous l’intégrerez dans vos autres actions, comme notamment le choix des vêtements plus amples.

J’espère que cet article vous a donné quelques éléments pour faire les choix sur votre chemin, en connaissance de cause. Je souhaite que l’expérience des couches lavables apporte à votre quotidien de la joie et de la satisfaction personnelle : un geste vis-à-vis de votre enfant et de l’environnement !

Etre soutenu et accompagné dans la démarche, savoir qu’il y a plusieurs centaines de familles qui y arrivent, sont également de précieux alliés et des gages du succès.

Julia DOMBRADI

06.85.53.82.79

contact@eclaircie-conseil.com

www.eclaircie-conseil.com

couches lavables

 

Quelques sites ressources (sans exhaustivité)

www.locacouche.com : location courte durée, et abonnement tout compris sur toute la France

www.mapetitecouche.fr : location et entretien des couches (Paris – Issy les Moulineaux et autres quartiers à venir)

www.hipopo.fr : location et entretien des couches (Bordeaux)

https://www.facebook.com/LillyAlternatives/ : location couches lavables (Bordeaux)

https://www.lilinappy.fr/ : vente de couches lavables et accessoires

https://madamegs.surinternet.com/: vente de couches lavables et accessoires

http://www.atre61.fr/reservez-des-maintenant-vos-couches-lavables/ Location et entretien des couches (Alençon)

https://www.natanature.com/: Location et entretien des couches (Toulouse)

https://babyblossom.fr/location-de-couches-lavables/: location courte durée (Vitry sur Seine et environ)

—————————————————————————-

(1)  NB : nous ne parlerons pas des pratiques de propreté alternatives à la porte des couches, comme l’hygiène naturelle infantile (HNI) car elle méritera un article à elle seule.
(2) Article 60 millions de consommateurs : https://www.60millions-mag.com/2018/08/23/couches-bebe-encore-trop-de-residus-toxiques-11972
(3) Précision : Les couches dites « écologiques » ne sont pas des couches compostables.
(4) Cf. étude Ademe ACV https://www.ademe.fr/impacts-environnementaux-couches-bebe

Par |2018-10-31T15:27:35+00:0031 octobre 2018|Les P'tits Sages, Santé et prévention|