Portage physiologique : la pratique indispensable des parents modernes

Lorsque nous devenons parents nous découvrons un monde parallèle, un lexique inconnu et des pratiques insoupçonnées. Aujourd’hui un des conseils les plus entendu est de porter son enfant mais peu d’entre nous savent pourquoi il est préférable de porter.

C’est la pratique indispensable au parent moderne : répondre aux besoins de notre enfant tout en se facilitant la tâche ! Quelle aubaine !

Mais si c’était si évident, pourquoi serions-nous obligé de faire sans cesse de la prévention et de l’information ?

Pour mieux comprendre nos enfants, sachez que le bébé devrait effectuer un quatrième trimestre de gestation. Notre morphologie ne nous le permet pas, pourtant son cerveau n’est développé qu’à 25% (contre 80% à la naissance chez les autres espèces mammifères) ; les bébés ont donc naturellement besoin d’être portés pour finir leur croissance.

 

Porter son enfant, le geste évident ?

Qu’est-ce que le portage ?

Le portage est le fait de tenir son enfant près de soi, avec ou sans aide matérielle (nos bras sont de merveilleux outils de portage).

Il y a de magnifiques avantages en tant que parent à porter son enfant :

  • Le portage est tout terrain, il permet de se déplacer dans toutes les conditions y compris dans les endroits non accessibles en poussette ou non adapté (pavés, escaliers…)
  • Plaisir, bien-être et proximité. Les mères retrouvent la douceur de sentir bébé contre soi et les pères peuvent à leur tour avoir leurs moments de tendresse.

Mais il y en a bien plus pour votre enfant :

  • Le portage réduit le stress de 74% chez les bébés, portés contre notre torse les sensations sont similaires à la grossesse (bercement, cœur qui bat, respiration, conversations…)  En grandissant, ils observent nos réactions et sont plus à l’aise pour aborder le monde extérieur.
  •  Le portage stimule leur curiosité et l’imitation. Il aide aussi à développer le langage car il est plus évident de parler à un enfant porté (conversation), de lui décrire le monde qui l’entoure (enrichissement du vocabulaire), et de participer à des conversations extérieures (imitation et articulation).

 

Notre point de vue :

Nous sommes convaincus, tout comme les dernières études et recherches de l’importance du portage pour nos enfants. Néanmoins, certaines marques de puériculture ont développé des produits centrés sur les besoins des parents avant celui des bébés. Ces marques sont dotées de services commerciaux et marketing très puissants et nous peinons à faire entendre notre voix.

 

Porter physiologiquement, quels enjeux ?

Qu’est ce que le portage physiologique ?

Nous aimons faire le jeu de mot « Physio-logique ». En effet le portage physiologique n’est pas une pratique mais une nouvelle perception de votre enfant et ses besoins. Porter physiologiquement c’est respecter le développement physique et intellectuel de votre enfant en ne le soumettant pas à des positions ou des situations qu’il n’est pas capable d’appréhender.

Une fois de plus, le portage physiologique a des avantages certains pour les parents :

  • Libérer nos bras et ainsi pouvoir vaquer à ses occupations tout en répondant aux besoins de bébé. Le bébé est plus facilement intégré dans la vie de la famille et il participe à la vie quotidienne.
  • Gérer le quotidien de façon plus sereine et avec moins de stress apporte une meilleure reconnaissance de notre rôle de parent (moins de pleurs, sentiment d’utilité, meilleure réponse aux besoins de bébé, apaisement mutuel par le toucher) = sentiment de compétence
  • Une fois de plus le portage apporte plaisir, bien-être et proximité au porteur comme au porté. Il est aussi un facilitateur pour l’allaitement.
  • Le portage physiologique respecte l’équilibre et le centre de gravité, il est donc bien plus confortable pour le porteur. En portant régulièrement, le parent se muscle progressivement pour mieux porter son enfant, diminuant considérablement les risques de maux de dos, tendinites et autres maux assimilés à une mauvaise position de portage.

Pour les bébés, le portage physiologique est la réponse à leurs besoins et à l’accompagnement de leur évolution.

  • Le portage prévient de nombreux problèmes de développement : dysplasie de la hanche grâce à la position arrondie respectant l’écartement naturel ; la plagiocéphalie et les torticolis grâce à la position verticale et à l’absence d’appui sur le crâne et la nuque ; les reflux et autres troubles digestifs, par le mouvement et la chaleur du corps, le portage facilite la digestion et l’évacuation de l’air dans le système digestif.  
  • Grâce à la position verticale et à l’ensemble du maintien assuré par un bon portage, on observe un bon développement de la colonne vertébrale et la stimulation de la tonicité musculaire.
  • Le portage permet aussi de stimuler en douceur le système sensoriel. Il permet de découvrir le monde et les relations sociales tout en étant en sécurité et rassuré. Le portage facilité aussi le développement cognitif grâce à la stimulation du sens du toucher qui va aider les neurones à se connecter entre eux.
  • Le portage va renforcer le lien d’attachement entre le porté et le porteur.

 

Notre point de vue :

L’utilisation d’un matériel adapté est essentiel. Pour nous, ce n’est pas le matériel qui est physiologique mais bien la position. Le non-respect de la physiologie de bébé a de lourdes conséquences sur son développement et pas seulement sur son confort.

 

Un bébé mal positionné, comment le repérer ?

  • Si le bébé est suspendu par les parties génitales au lieu d’être « assis » ; ou si ses pieds sont contenus à l’intérieur du matériel.
  • Si la courbe de sa colonne vertébrale n’est pas respectée, celle-ci n’est pas bien maintenue elle est droite ou cambrée (alors qu’elle devrait être arrondie.)
  • Si sa tête a besoin d’un cale nuque, d’être couverte par un pan ou un tissu pour tenir droite.
  • Si le bébé est porté « face au monde ». *
  • Si vous ressentez des douleurs au dos, bassin, hanches lors de vos ballades…

 

Un seul de ces signes est synonyme d’une mauvaise position de votre enfant.

Il n’est pas toujours évident d’y remédier seul ; n’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous aider.

*FACE AU MONDE : Il faut absolument bannir le « face au monde », car non seulement ce mode ne portage n’est pas physiologique, mais en plus il entraîne une sur-stimulation visuelle pour le bébé.  De plus celui-ci ne peut pas se replier sur le porteur pour se rassurer en cas de situation stressante ou effrayante pour lui. Si l’enfant cherche à observer le monde autour il y a d’autres positions qui respecteront le porté comme le porteur. Et cela peu importe les recommandations marketing de votre porte-bébé et ses justifications. 

 

Les p’tits Portés – notre pratique

Lors de nos cours, nous accompagnons les parents en fonction de leurs besoins.  Nous prônons un matériel adapté à votre quotidien et à vos envies. Il est important que chacun ait accès à du matériel adapté. Si cela vous intéresse, vous pourrez découvrir notre campagne de financement participatif prochainement…

 

 

————-

Remerciements : Cette image est issue du fabuleux travail de Héloïse Weiner, n’hésitez pas à visiter son blog BD.

 

A propos du rédacteur:

Passionnée par le portage et convaincue par les pédagogies actives, elle assure l’accompagnement lors des ateliers et participe au développement de notre association ! Marion est actuellement en formation continue auprès de Nelly, monitrice et formatrice en Portage bébé (& bambins) afin de renforcer l'équipe à Bordeaux . Elle partage avec vous son expérience de maman et de professionnelle.

Laissez votre commentaire